Ptitchef

Mathématiser la qualité d?un vin ?

Saviez-vous qu’il était possible de recourir aux statistiques pour anticiper le prix d’un vin, notamment dans le cadre d’une vente aux enchères? Oui? Non?

Normalement, vous vous dites, au choix :


- “C’est cela oui, et la marmotte met le chocolat dans le papier d’Alu” (ça c’est ce que je me suis dit)
- “Bien sûr, on peut toujours observer les prix de vente dans les salles pour effectuer ensuite une régression et ainsi approximer la qualité des vins au regard de leurs prix de vente” (ça c’est ce que vous vous dites si vous travaillez à l’INSEE ou que vous êtes en prepa MP)

Hélas, il m’incombe de vous dire que…vous avez tort dans les deux cas (!). Du moins si l’on se fie au papier d’Orley Ashenfelter (Economiste issu de Princeton et ancien de l’American Economic Review) intitulé “Grape Expectation”.

Une simple formule à apprendre Parker par coeur

Selon Orley Ashenfelter donc, l’équation est simple :Qualité du vin = 12.145 + 0.00117 x précipitations hivernales (en mm) + 0.034111 x (température moyenne durant la période de croissance de la vigne) – 0.0386 x précipitations durant les vendanges (en mm).

C’est cela la fameuse formule “magique” permettant de prédire que tel ou tel millésime sera ou non un des millésimes “du siècle”.

Trop beau pour être vrai? La formule à l’épreuve des faits?

La formule mathématique du vin!La formule a eu son heure de gloire dans le New York Times en 1990, où dans un long article, Ashenfelter décrivait que le millésime 1989 de Bordeaux nous offrirait les “vins du siècle” alors même qu’aucune Robert Parker n’avait encore gouté les vins qui n’en étaient qu’à leur troisième mois d’élevage. Plus fort encore, Ashenfelter affirmait que le millésime 1990 serait “encore meilleur”. (Les plus perspicaces d’entre vous auraient sans nul doute objecté à l’époque qu’il ne pouvait y avoir qu’un millésime du siècle par siècle mais bon, passons…)

Et pour lui donner raison après coup, 1989 s’avéra un excellent millésime et 1990 fut encore meilleur! Depuis, même si peu d’?nologues et de critiques accordent du crédit à cette formule, force est de constater qu’elle est, l’épreuve des faits, un outil “utile” pour se faire une idée de la qualité des vins d’un millésime donné.

Qu’en pensez-vous?

Je me surprends à rêver d’une terrible polémique opposant les statisticiens de l’INSEE et leurs anciens camarades de prépa MP aux vignerons, amateurs et ?nologues… mais en vérité tous les avis m’intéressent :-) .








Notez cette recette:
Générer un autre code sécurisé  = 



A lire également

Voici le vin à boire avec du fromage Voici le vin à boire avec du fromage Des accords mets et vins pour vos fêtes de fin d'année! Des accords mets et vins pour vos fêtes de fin d'année! L'endive et ses 7 bienfaits L'endive et ses 7 bienfaits

Question du moment
Quelle sauce pour accompagner vos grillades?
Votez