Le sucre : ami ou ennemi ?Mal aimé avec sa forte valeur calorique, jugé responsable de l'affolement du taux glycémique, le sucre n'en reste pas moins un aliment indispensable à notre organisme. A condition néanmoins de bien le choisir, afin de profiter de ses bienfaits !

En effet, si celui-ci peut être considéré comme un "carburant naturel organique", essentiel notamment au bon fonctionnement de notre cerveau et de nos muscles, tous les sucres ne se valent pas. Et cela, notre corps l'a bien compris ! Pourquoi ? Tout simplement parce que certains subissent des transformations, préjudiciables pour les vitamines et minéraux.

A l'origine de cette altération nutritionnelle : le raffinage. Destiné à rendre plus esthétique le sucre en le blanchissant, cette opération lui fait également perdre l'intégralité de ses minéraux ainsi que ses vitamines. Mais le blond et le roux (ou cassonade), d'apparence plus rustique, ne sont guère mieux lotis, puisque raffinés à 95% !

L'idéal pour profiter au maximum de ses bienfaits ? Opter pour le sucre complet. Pur, car extrait de la canne sucrière (le blanc pouvant aussi provenir de la betterave), il n'a pas été raffiné et possède donc encore toutes ses qualités nutritives. Sa couleur brune et son aspect humide peuvent déconcerter, mais son parfum et son pouvoir sucrant s'avèrent incomparables.

Et si en pâtisserie, la saveur neutre du blanc ainsi que la saveur délicatement caramélisée du roux sont davantage privilégiées, certaines alternatives restent tout à fait envisageables, comme le rapadura (un sucre complet issu de jus de canne séché), la vergeoise ou la mélasse. Très parfumées, elles sont également très sucrées.

Enfin, il existe dans la nature des sucres dits naturels (car n'ayant subis aucune transformation) : le miel, le sirop d'érable, le sirop d'agave... Leur pouvoir sucrant combiné à leurs bienfaits nutritionnels sont particulièrement appréciés des gourmets gourmands ! Néanmoins, ces derniers sont eux-aussi à consommer avec modération...