Le thé : une popularité bien méritéeConsommé au Japon et en Chine dès le 8ème siècle pour ses propriétés médicinales, le thé ne fut introduit en Occident qu'au 17ème. Mais depuis, que d'engouement pour les qualités gustatives de cette boisson aux multiples facettes !

Car ce délicieux nectar ne se limite pas à une simple feuille séchée de théier... même si elle est à l'origine de toutes ses variétés. Alors comment fait-elle pour afficher plusieurs couleurs et saveurs différentes ? Tout simplement grâce aux transformations subies après sa cueillette. Les feuilles qui permettent d'obtenir le thé vert sont torréfiées et séchées avant que la fermentation ne débute... tandis que le thé noir est transformé seulement après fermentation complète. Quant au thé blanc, d'abord flétri puis desséché, il est considéré comme le plus naturel.

Ces trois types de thé peuvent ensuite permettre d'obtenir d'autres variétés, plus typées : le fumé, grillé sur feu, imprégné d'une délicate odeur de racines d'épicéa, et le semi-fermenté, version intermédiaire entre le vert et le noir.

Les plus connus sont :

- les verts Gunpowder et Sencha
- les noirs Darjeeling et Yunnan
- le blanc d'Anji
- le fumé Lapsang Souchong
- le semi-fermenté Oolong

Douce ou âpre, grillée ou fumée, nature ou parfumée, leur saveur enchante le palais des amateurs... mais elle peut aussi s'avérer un véritable baume de bienfaits pour l'organisme ! En effet, ce végétal, quelle que soit sa variété, possède de nombreux atouts : des polyphénols à l'action antioxydante et antithrombotique, des catéchines (pour le vert) et des théaflavines (pour le noir) qui absorbent les radicaux libres, de la théanine stimulante et relaxante...

De bonnes raisons pour consommer sans modération (ou presque) cette boisson, sous toutes ses saveurs et couleurs ! D'ailleurs, la période estivale s'avère particulièrement propice à la préparation du thé vert à la menthe (à servir de préférence glacé pour rafraîchir) : quelques cuillères infusées dans de l'eau bouillante, avec de la menthe fraîche et du sucre... il n'en faut pas davantage !

Enfin, voici quelques suggestions si vous voulez cuisiner avec ces thés :