Pas encore inscrit ?
Mot de passe oublié ?  

La Befana, l'Epiphanie et la brioche des rois

Par MIECHAMBO CUISINE


Quel programme pour le premier billet de l'année !

Et pour ne pas faillir à la règle je publie mon billet avec un ou deux jours de retard. Il parait que lorsque le jour de l'Epiphanie tombe un jour de semaine on a pris l'habitude de remettre ça au dimanche suivant. Voilà une tradition qui me sauve de ma paresse et ma désorganisation en ce qui concerne le suivi de mon blog......uniquement ! ;o))

Donc pour fêter l'Epiphanie j'ai sacrifié cette année à la tradition provençale avec la très fameuse brioche (ou couronne ou gâteau) des rois. C'est la première fois que j'en fais une et ma foi nous l'avons trouvée très bonne.



GÂTEAU DES ROIS PROVENCAL



brioche1

.




Préparation : 30 mn
Cuisson : 30mn
Temps de repos minimum 3 heures

Ingrédients :
400g de farine
20 g de levure fraîche
100 g de sucre semoule
1 pincée de sel
3 ?ufs
150g de beurre
125 g de fruits confits en cubes (100 g dans la pâte, 25g pour la déco)
1 zeste d?orange (ou de citron) râpé
1 cuillère à soupe de fleur d?oranger
1 cuillère à soupe de Rhum
1 cuillère à soupe de confiture d?abricot
Sucre en grains
Pour la déco ??et la tradition :
Fève et couronne

1Préparation

Pour commencer faire ramollir le beurre au micro ondes, si vous avez oublié de le sortir quelques heures avant !

Préparer le levain :

Emietter la levure dans deux cuillères à soupe d?eau ou de lait tiède. Laisser reposer quelques minutes, puis délayer. Laisser reposer encore une quinzaine de minutes à température ambiante.

Préparer la pâte à brioche :
Mélanger au fouet les ?ufs et le sucre semoule.
Verser la farine dans un saladier, faire un puits et verser le mélange ?ufs/sucre, le levain,le sel, le rhum, la fleur d?oranger, le zeste d?agrume râpé. Mélanger avec une spatule en bois. A ce stade là je mets tout dans le batteur Kenwood et il bosse pour moi ! ;o)) Rajouter le beure ramolli par petits morceaux. Continuer à battre jusqu?à ce que le beurre soit bien incorporé à la pâte. On doit obtenir une boule homogène qui se détache des parois de la cuve du batteur, tout en restant quand même un peu « molle et collante » ! Pas très clair tout ça ? Mais siiiiiiii !!

Couvrir le récipient avec un torchon propre,  mettre à l?abri des courants d?air et à proximité d?une source de chaleur pour faire lever la pâte. (Pour ma part je mets mes pâtes à lever dans la salle de bains, près du radiateur avec interdiction à quiconque d'y pénétrer, non mais !)

La pâte doit au moins tripler de volume et pour cela il faut compter environ 2 heures.

Quand la pâte a bien levé, la pétrir à la main et amalgamer 100 g de fruits confits en cubes. La modeler en forme de boule, faire un trou au milieu en l?élargissant le plus possible et lui donner ainsi une forme de couronne. Ne pas craindre de faire un trou trop grand,  il va rétrécir à la cuisson !
Insérer une fève près du bord de la brioche, déposer la brioche sur une plaque à pâtisserie garnie de papier cuisson. Badigeonner la brioche avec un ?uf battu ou du lait, parsemer de sucre grains et remettre à lever encore pendant une heure.

Faire préchauffer le four à 180°.
Quand la couronne a bien levé, la mettre à cuire pendant 20 à 25 mn.
Laisser tiédir sur une grille. Puis délayer la confiture d?abricots avec un peu d'eau et avec un pinceau badigeonner la couronne là où il n?y a pas de sucre. Elle sera brillante et on peut ainsi y coller le reste des fruits confits







C'est tout, voilà votre brioche prête à être dégustée.



Allez, encore un petit bout pour la route et je vous emmène au pays de la Befana !



3

.
.
SORCI7RES

.
.

























image_030La Befana, la sorcière de l'Epiphanie ou la Mère Noël qui nous vient d'Italie.

Un conte pour les petits et les grands rêveurs !

Il était une fois une vieille paysanne qui n'avait jamais eu d'enfant. Un jour qu'elle était à sa fenêtre, elle voit passer trois beaux messieurs, montés l'un sur un cheval, le deuxième sur un chameau, le troisième sur un éléphant : les rois mages. Ils sont à la recherche de l'enfant Jésus. La paysanne veut se joindre à eux : "Attendez-moi : je rassemble dans mon baluchon quelques friandises, et je viens avec vous". Hélas, la vieille dame marchait difficilement, le temps de prendre quelques gâteaux, les trois nobles messieurs avaient disparu.

Pas démontée, notre paysanne se met en marche. Partout où elle passe, elle demande si on a vu les voyageurs ; partout, on lui indique qu'ils sont déjà passés. Elle croise même le bon Saint Nicolas, pas très bon sur ce coup-là, qui lui indique la direction mais ne l'invite pas à monter sur son âne. Alors la vieille femme, fatiguée d'avoir tant marché, courbée sous le poids de son baluchon, reprend sa route et arrive à Padoue. Sur la grand place, elle rencontre un moine : c'est Saint Antoine - le saint qui retrouve ce qu'on a perdu -. Elle lui demande de l'aider. Le Saint regarde longuement la vieille femme, lui sourit, et dit : "Bonne mère, les enfants que tu cherches sont ici". Alors la vieille dame posa son baluchon, en sortit une ribambelle de douceurs, et tous les enfants des environs accoururent. Depuis, tous les enfants d'Italie fêtent la Befana - une déformation du mot Epiphanie -, cette "sorcière" si gentille qui distribue depuis sa hotte les friandises le 6 janvier : au lieu de mettre leurs chaussures devant la cheminée, c'est une chaussette qu'ils accrochent, pour recevoir les bonbons.
En son honneur, on prépare quelquefois des petits gâteaux pour qu'elle puisse grignoter entre deux livraisons.

En italien, Befana est à la fois le nom de la fête de l?Epiphanie et le nom de la sorcière. Il paraît qu'on peut toujours l'apercevoir sur son balai, dans le ciel nocturne du 5 au 6 janvier, toute de noir vêtue, les souliers élimés et percés, portant un énorme sac sur le dos. Elle apporte des friandises aux enfants sages ... et du charbon aux autres.







Au cours de nos balades italiennes nous avons découvert où se cache la Befana, la gentille sorcière. Elle a ses quartiers dans le joli village perché de Triora, le village des Streghe (les sorcières). Comme vous pouvez d'ores et déjà le constater mon blog sera encore largement influencé par l'Italie cette année encore !









clip_image001

1

.



La commune  de Triora appartient à la communauté montagnarde de l' Argentina, du nom de la rivière qui court le long de cette vallée. Elle se trouve à 47 km du chef-lieu Imperia et à environ 70 km de la frontière française.
L'altitude de 780 m donne à Triora un climat de montagne avec des amplitudes diurnes accentuées, malgré la relative proximité de la côte. Le froid hivernal en revanche  n'est jamais excessif.

23

J?aime « me perdre » dans ces dédales de rues et  passages étroits, dits "carruggi"qui s?entremêlent au  point que, même en plein jour, la lumière électrique est de mise.

4

5

6

7

8

9

Un beau et monumental chandelier pour éclairer les soirées des sorcières ?

9a

Une construction magnifique et solide,  bâtie sur le rocher en plein milieu du village. Dommage qu'une grande partie du bâtiment soit laissée à l'abandon.

10

11

12

.
Quelques jolies fontaines, lieux de rendez-vous des commères et des sorcières ;o))

13

14

14a

15

Continuons notre balade dans les "carughi"

16

18 Ca tourne, ça glisse ........!

20















































































.



Nous débouchons brusquement sur une superbe place à arcades

21

Les batisses sont immenses, solides et comptent plusieurs étages. La plus remarquable est la Torre Sebastian, maison natale du fondateur d'une école privée. Sa façade  légèrement incurvée, décorée de très  fines sculptures demanderait un bon ravalement. En attendant admirons le travail !





26

26a

26b

27

.

Je suis toujours émue par les traces que laisse le temps sur l'architecture. J'imagine les gens qui autrefois ont bâti et habité ces maisons mais encore plus quand je vois ce genre d'escalier, usé par tellement de pieds. Il est superbe !

30

Découverte aussi de l'antique échelle de la Fraternité de Saint Jean-Baptiste. De plusieurs mètres de haut elle devait nécessiter l'aide de plusieurs hommes pour la déplacer. Elle servait à évacuer les habitants en cas d'incendie. Respectons-la, demande le panneau !35

34

34a

De superbes portes avec des linteaux de pierre sculptés. J'en ai vu souvent dans les villages italiens et aussi dans les villages de la Roya, français depuis 1945. Je vous promets d'autres découvertes de ce genre dans les mois à venir.
37

37a

37b

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47



N'oublions pas cependant que le but premier de cette escapade est de trouver les sorcières. Nous finissons par trouver une indication sur leur repaire.48

On suit les flèches 49 ou Ca' Botina ........Ca' voulant dire maison en patois.

Et voilà l'antre des sorcières

50

Il n'en reste pas grand chose mais elles devaient quand même avoir une très belle vue sur la vallée ! ;o))

Pour la petite histoire :

Les sorcières de Triora - Une grande chasse aux sorcières commença à Triora à la fin de l'an 1500. Une groupe de femmes de Triora fut accusé de se retrouver et de se livrer à des rituels démoniaques chez la Cabotina, une maison que l'on peut visiter encore aujourd'hui. Elles furent emprisonnées et jugées par l'Inquisition. Dans le Musée Ethnographique de Triora on peut voir une documentation détaillée de cette affaire, comprenant des reconstitutions et d'anciens instruments de torture.

Retour à l'entrée du village où nous avons enfin repéré quelques sorcières sympathiques :

Ici elle est bienveillante et offre à boire sur cette table autour de l'arbre :

51

52

53



Un peu plus loin celles qu'on peut emporter chez soi pour fêter Hallowen moyennant quelques euros !

54

55

56

57

58















On dit qu?ici tous les chats sont rigoureusement noirs et sauvages, qu?on les enjambe à chaque pas, et qu?ils sont  plus nombreux que partout ailleurs. Nous n?en avons croisé aucun ! En revanche nous avons aimé ces deux chiens noirs. Le petit étant attaché à la laisse du grand qui paraissait prendre grand soin de son petit copain !


61

Un dernier regard vers les alentours du village

59

60































mich_le_g_teau_des_rois













Vous aimerez aussi  : La galette des rois à la frangipane

D'autres brioches :

Brioche au beurre
Brioche express
Brioche rapide à la crème de calisson


Imprimer cette page
Par MIECHAMBO CUISINE (Voir son site)






Notez cette recette:



Recette similaires


Articles connexes

Épiphanie : origines et significationsÉpiphanie : origines et significationsLe scissors : pour renforcer l'avant des cuisses et la sangle abdominaleLe scissors : pour renforcer l'avant des cuisses et la sangle abdominaleIdées de goûters : des recettes à la pelle !Idées de goûters : des recettes à la pelle !


Convertisseur d'unités


Vous rencontrez un problème ou voulez faire une remarque sur Ptitchef ?
Contactez nous !



Question du moment

Avez-vous l'application "Ptitchef" sur votre smartphone ?
Votez