Cuisine corse, de la montagne et du soleilDe ses reliefs montagneux au cœur de la mer Méditerranée, la Corse puise l'identité de sa gastronomie. Variant ses influences entre cuisine italienne et méditerranéenne, elle se fraie une voie originale célébrant son insularité. Les forêts, tout comme le maquis abritent un gibier varié. Les fromages proviennent exclusivement des brebis et des chèvres de montagne et la châtaigne se trouve érigée au rang de spécialité.

En effet, en tant que fruit emblématique de la Corse, la châtaigne se consomme essentiellement pour sa farine. Arbre à pain, arbre de vie - la culture du châtaignier depuis le XVIème siècle s'est vouée à prévenir les famines. La farine de la châtaigne entre dans la composition de la pulenda. Ce pain rond et brun accompagne à merveille l'irremplaçable figatelle, saucisse à base de foie de porc parfumé à l'ail, et du célèbre brocciu, fromage à pâte affinée au lait de brebis.

Réputé pour sa chair ferme, le sanglier se cuisine en civet après avoir mariné dans le vin rouge mêlé de thym, laurier, romarin. Au moment de la cuisson, de petits dés de coppa, charcuterie d'échine de porc, piquent la forte saveur de la viande de leur pointe salée. Connue pour ses apports faiblement caloriques, le civet de sanglier se déguste à merveille avec un vin de Patrimonio, offrant la puissance de ses tanins corsés.

Enfin, au moment du café, impossible de passer à côté des cuccioles, biscuits secs, confectionnés à base de vin blanc, parsemés de grain d'anis. Une parfaite conclusion à la cuisine Corse où tout procède d'une authenticité rustique mêlée de la subtilité des aromates.